DMA - Digital Market Act

Le Digital Market Act, DMA

Après le RGPD voici le DMA, le Digital Market Act.
Next please !

Présenté fin 2020 par la Commission européenne, le règlement DMA (pour Digital Markets Act) a été définitivement voté par le Parlement européen et approuvé par le Conseil de l’UE en juillet 2022. Elle rendra beaucoup plus difficile le statut de géant de la technologie.
(ndlr : enfin ça c’est une affirmation accompagnée d’aucun fait actuellement)

Cela pourrait entraîner des changements majeurs dans ce que les gens peuvent faire avec leurs appareils et leurs applications.
(ndlr: la preuve de la remarque ci-dessus c’est que l’on passe déjà de l’affirmatif au conditionnel)

[…] rappelant une nouvelle fois que l’Europe a réglementé les entreprises technologiques beaucoup plus activement que les États-Unis.
(ndlr : oui, sans toutefois réussir à réglementer efficacement les GAFAM qui continuent à partager les données collectées avec la NSA. Donc oui l’UE a réussi à mettre des bâtons dans les roues des entreprises européennes laissant le champ libre aux GAFAM, CQFD)

Le règlement DMA est, avec le règlement sur les services numériques (DSA), un des grands chantiers numériques de l’Union européenne (UE). Il a été publié le 12 octobre 2022.

[…] « Si vous avez un iPhone, vous devriez pouvoir télécharger des applications non seulement à partir de l’App Store, mais aussi à partir d’autres magasins d’applications ou d’Internet », déclare de Graaf. Ce règlement pourrait également contraindre WhatsApp de Meta à recevoir des messages provenant d’applications concurrentes comme Signal ou Telegram, ou empêcher Amazon, Apple et Google de privilégier leurs propres applications et services.
(ndlr : toujours beaucoup de conditionnel)

Donc un chantier de plus alors que le RGPD n’est déjà pas respecté, ça part toujours d’un bon sentiment mais dans les faits on obtient rarement l’effet escompté, enfin si on regarde les choses avec une naïveté certaine.

Surtout que ce texte est validé alors que « sleepy » Joe a promis un décret pour résoudre les problèmes de conformité RGPD concernant le transfert des données UE-USA. On attend d’en voir les détails.
Et si on pariait que ce « décret » empièterait par inadvertance sur le DMA qui n’est pas encore appliqué ?

N’oublions jamais que quand c’est gratuit c’est nous le produit.

Source : developpez.com


Retour haut de page